fbpx

Insémination artificielle Tunisie : le droit d’avoir une descendance

En Tunisie comme ailleurs, l’infertilité ou l’impossibilité de procréer malgré maintes tentatives, constitue un drame familial.
L’incapacité d’un couple à réaliser un projet de famille est assimilé à un échec pour le couple.

Le traitement médical de l’infertilité (stimulation ovarienne) peut aider à résoudre l’empêchement, mais le traitement médical a ses limites.
La procréation médicalement assistée PMA, a développé des techniques visant à aider le porteur de stérilité, à bénéficier d’une assistance médicale par le recours à des techniques de laboratoire.
Parmi ces techniques :

insemination

En quoi consiste l’insémination artificielle ?

Le couple n’ayant pas parvenu à donner naissance à un enfant, est par la force des choses, en contact avec un gynécologue, qui va tenter d’établir un diagnostic.
L’examen clinique consistera en :

  • Effectuer des dosages sanguins pour vérifier la situation hormonale
  • Prescrire un hysterosalpingographie en vue d’examiner l’état de l’utérus et de vérifier la perméabilité des trompes
  • Prescrire un spermogramme pour analyser la qualité du sperme
    Le couple est ensuite dirigé vers un centre spécialisé en PMA.
    Dans une situation normale, les femmes à l’occasion de chaque cycle, produisent un ovocyte mâture dans les ovaires.
    Cet ovocyte est libéré dans les trompes.
    Suite à un rapport sexuel, les spermatozoïdes passent du vagin vers l’utérus, via le col puis remontent dans les trompes.
    C’est à ce moment que se produit la fécondation de l’ovocyte par le spermatozoïde.
    Mais lorsque la situation n’est pas normale et qu’il y’a un constat d’infertilité, l’insémination artificielle est un ultime recours.
    Son objectif est de multiplier les chances de rencontres du spermatozoïde et de l’ovule.
    Grâce à un cathéter, le spécialiste dépose les spermatozoïdes dans les voies génitales féminines.
    L’insémination doit intervenir nécessairement en période ovulatoire.
    Il existe deux types d’insémination :
  • L’insémination intra cervicale : c’est le cas où le cathéter est introduit au niveau du col de l’utérus
  • L’insémination intra-utérine : c’est la situation où le cathéter est introduit directement dans la cavité utérine

À qui s’adresse l’insémination artificielle ?

L’insémination artificielle est recommandée dans les cas suivants :

  • Les spermatozoïdes n’atteignent pas l’ovocyte à féconder. L’origine peut être : la diminution de la qualité du sperme, rencontre de problèmes au niveau de l’éjaculation ou l’érection
  • La glaire cervicale obstrue le passage des spermatozoïdes à travers le col utérin

L’insémination artificielle s’adresse également aux couples en échec après des tentatives répétées de stimulation de l’ovulation, aux couples en difficulté à ovuler et enfin en cas d’anomalie du col de l’utérus.

Il faut distinguer entre deux modes d’insémination artificielle :

  • L’insémination artificielle avec le sperme du conjoint IAC. Dans ce cas, le sperme frais ou congelé du conjoint est utilisé.
    Le recueil du sperme se fait le matin de l’insémination. Le conjoint aura respecté au préalable une période d’abstinence sexuelle de 3 à 5 jours.
    Le sperme obtenu par masturbation sera examiné et préparé en laboratoire, en vue de sélectionner les spermes les plus mobiles.
  • L’insémination artificielle avec le sperme d’un donneur IAD. En cas d’absence de spermatozoïdes chez le conjoint ou de maladies héréditaires, les spermatozoïdes d’un donneur anonyme sont utilisés.
    Le sperme du donneur est fourni par des banques spécialisées.
    Le donneur doit avoir au moins 45 ans.
    Le don est absolument anonyme.
    Les spermes recueillis par des donneurs bénévoles sont prélevés et traités au sein d’un laboratoire spécialisé.

Cependant, bénéficier d’une insémination artificielle, est tributaire de l’existence des conditions nécessaires suivantes :

  • Au moins une des trompes est perméable, permettant ainsi la rencontre des gamètes (ovule et spermatozoïde).
  • Présence d’un nombre suffisant de spermatozoïdes mobiles

Pour des raisons scientifiques, il est recommandé de ne pas dépasser six tentatives d’insémination et de s’orienter vers une autre méthode de PMA.

Le droit à l’espoir

L’insémination artificielle Tunisie est une méthode bien encadrée par les lois bioéthique et ne peut se pratiquer qu’au sein de centres spécialisés habilités.
Toute la procédure est effectuée dans les meilleures conditions de sécurité et de confidentialité.
Son but est de donner la chance à des milliers de couples, en échec de procréation, d’avoir un enfant.
C’est un droit à l’espoir qui peut sortir un jeune couple d’une situation d’échec très dramatique, pour leur épanouissement.

L’insémination artificielle Tunisie donne des résultats satisfaisants pour les couples qui en ont bénéficié.
Les centres spécialisés en PMA sont bien équipés et disposent des équipements les plus modernes.
Le déploiement de la méthode de fait par un cadre médical polyvalent qualifié et expérimenté.
Les couples locaux ou étrangers ont confirmé avoir été bien encadrés et bien assistés tout le long du processus.
En plus de l’excellence de la prise en charge médicale, les couples bénéficient de l’aide et de l’assistance psychologique avec bienveillance.
La mise en confiance du couple tout le long de l’avancement des étapes de l’insémination artificielle, est une condition nécessaire pour la réussite de l’expérience.
Les tunisiens qui font confiance aux PMA tunisiens ne le regretterons pas car tout est mis en œuvre pour que cette technique soit en possibilité de donner de nouvelles chances aux couples en détresse. Et ce n’est pas peu face au drame de l’infertilité.
Forcer la nature et donner droit à la vie, est la mission de la médecine et de la science.

Obtenir un devis gratuit

Demande de devis


Télécharger un fichier (ex: dossier médical si besoin)


NOUS VOUS rappellerons

Laissez un commentaire