fbpx

Fécondation in vitro FIV : le défi de la PMA

Tous les couples se réunissent pour fonder et mener à terme un projet de famille.
La naissance d’enfants est synonyme de prolongement de la vie et agrandissement de la cellule familiale.
Mais la nature peut parfois s’opposer à cette attente légitime.
L’infertilité sera une sanction dramatique qui va mettre en échec le projet familial.
Le traitement de l’infertilité, grâce à la PMA, est mis en place, contrôlé, en vue de donner aux couples empêchés une seconde chance pour avoir des enfants.
C’est le miracle de la médecine.

FIV

Pourquoi la FIV ?

Le traitement de l’infertilité grâce à la procréation médicalement assistée PMA, met en évidence deux techniques révolutionnaires : insémination artificielle et fecondation in vitro, sans compter la stimulation ovarienne.
La FIV pour sa part est une technique de procréation médicalement assistée, qui rend possible la rencontre hors du corps de la femme, des spermatozoïdes et de l’ovule.
Ainsi, les spermatozoïdes de l’homme sont directement mis en présence de l’ovule de la femme en laboratoire, ensuite l’embryon est réimplanté dans l’utérus de la femme.
Cette méthode vient au secours des couples empêchés de procréer naturellement.
Le traitement de l’infertilité ne cesse de se développer et d’affiner ses techniques d’assistance médicale.

En fait et en réalité, la PMA permet d’augmenter les chances d’une femme de tomber enceinte et ainsi , peut sortir le couple du sentiment d’échec et d’infortune.
Des gynécologues spécialisés pilotent cette technique au sein de centres spécialisés.
En situation d’échec, le couple en quête de concevoir un enfant, consulte un médecin, dont le souci sera d’évaluer d’abord l’infertilité de l’homme et de la femme.
Il prescrira une série de tests diagnostics, pour permettre un examen approfondi.
Il tentera, autant que possible, de soigner médicalement l’infertilité dans le but de récupérer la fertilité naturelle.
Pour mettre en route une grossesse, en pré PMA, la stimulation de l’ovulation est tentée, notamment par la prescription de médicaments aidant à déclencher l’ovulation.
Mais en cas d’échec, la FIV reste la technique de référence notamment, en cas de :

  • Absence de trompes ou trompes bouchées
  • Infertilité de l’homme (faible mobilité des spermatozoïdes et nombre restreint)

La FIV est également recommandée en cas de :

  • D’endométriose
  • D’infertilité inexpliquée
  • De mauvais fonctionnement des ovaires
fiv tunisie

Etapes de la FIV

La technique FIV nécessite un encadrement médical pointu.
Les étapes de la FIV sont les suivantes :
1/ stimulation des ovaires
Le spécialiste administre à la femme un traitement hormonal afin de mettre au repos les ovaires. Ensuite le traitement consistera à augmenter le nombre de follicules produits par les ovaires.
Le contrôle de l’ovulation est mis en place. La femme reçoit des injections en vue de stimuler les follicules et de les mener à maturation.
Ceci permettra la production de plusieurs ovocytes.
Lorsque la taille des follicules est suffisante et que le niveau d’hormones est adéquat, l’ovulation est déclenchée par une injection d’hormone HCG.
L’équipe médicale procède à l’échographie pelvienne et à des prises de sang, à chaque étape, en vue d’évaluer la croissance des follicules.

Naturellement les ovaires de la femme produisent un seul ovule mature par cycle.
Pour une FIV, il faut idéalement disposer de davantage d’ovules matures.
Ainsi, l’activité ovarienne de la patiente est fortement stimulée.

2/ prélèvement des ovocytes mûres
36 heures après la première étape, les ovocytes mûres sont collectées grâce à un petit tube et une aiguille, introduits dans le vagin.
Cette étape est effectuée sous anesthésie générale ou locale, sous contrôle échographique.
Les ovocytes sont ensuite sélectionnés en laboratoire.
3/ fertilisation
Une fois recueillis, les spermatozoïdes du conjoint ou d’un donneur et les ovocytes, sont mis en contact dans un liquide de culture, plusieurs heures à la température du corps.
Seul un spermatozoïde fécondera l’ovocyte.
Les ovocytes fécondés (zygotes), entament leur multiplication.
Après 24 heures, les zygotes deviennent des embryons de deux à quatre cellules.
4/ transfert d’embryons
Il faudra deux à cinq jours après la fertilisation pour transférer dans l’utérus de la femme, un ou deux embryons.
Le transfert embryonnaire est réalisé au moyen d’un cathéter.
L’embryon, déposé à l’intérieur de l’utérus, va se développer jusqu’à son implantation.
À ce stade, la femme peut retourner à ses activités habituelles et fera des tests de grossesse.
Il faudra plusieurs cycles de traitement avant que la grossesse se déclenche.

Forcer la nature

L’équipe de gynécologues spécialistes aura pour souci constant de veiller à la sécurité et au confort de la patiente et sa prise en charge psychologique.

Les centres spécialisés tunisiens en PMA assurent le niveau médical et scientifique requis.
Spécialistes et personnels sont hautement qualifiés, ce qui fait de la fécondation in vitro en Tunisie, une expérience réussie.

Obtenir un devis gratuit

Demande de devis


Télécharger un fichier (ex: dossier médical si besoin)


NOUS VOUS rappellerons

Laissez un commentaire